Règles et fonctionnement

0. Rôles et responsabilités
1. Repêchage
2. Transactions
3. Crédits et entraînements
4. Points attribués en dehors des entraînements
5. Perte de points
6. Ligue junior
7. Ballottage
8. Retraite et congédiement
9. Statut de recrue
10. Entraîneurs

0. Rôles et responsabilités

Les principales responsabilités liées aux instances et rôles de la ligue sont les suivantes.

Comité exécutif : François Briand, Joël Lavoie et Martin Tremblay

-Voir à l’application des règles établies et déterminer les mesures à prendre en cas de situations imprévues et/ou problématiques

Comité des règlements (législatif) : François Briand, Joël Lavoie, Patrick Martin, Luc Martin, Jean-François Lurette, François Lessard et Martin Tremblay

-Déterminer si un changement envisagé aux règlements demande consultation de l’ensemble des DG
-Discuter et voter les changements aux règlements
-Fixer les modalités d’application de ces règlements

Président : Martin Tremblay

-Recruter les DG
-Communiquer les changements aux règles et fonctionnement
-« Présider » le Comité des règlements (animer les discussions en faisant valoir les différents points de vue)

VP Éthique et transactions : François Briand
(Adjoint : Martin Duquette)

– Veiller à l’application des règlements et déterminer les mesures à prendre lors du non respect de celles-ci
– Recevoir les plaintes et déterminer les mesures à prendre dans des situations problématiques relativement au code d’éthique
– Approuver les transactions (avec l’aide de l’adjoint et/ou de membres externes au besoin)

Responsable de la simulation : Patrick Martin

– Fixer le calendrier et les dates de simulation
– Simuler les matchs du pro et publier les résultats
– Voir aux mouvements de joueurs pro (transactions, ballottage, congédiements, etc.)
– Voir à l’évolution des cotes des joueurs pendant et entre les saisons (vieillissement, entraînements, transactions, blessures, suspensions, etc.)
– Décider des changements à apporter aux règlements et au fonctionnement de la ligue

Autres rôles

Certains autres rôles non décisionnels sont occupés par des DG de la ligue selon leur bon vouloir:

-Comité du Temple de la renommée : Luc Martin, Éric Leblanc, JF Lurette, François Briand, Stéphane Lacerte, Martin Tremblay
-Responsable de la ligue junior : Martin Tremblay
-Administrateur du forum et du LHVI Express : Luc Martin
-Webmestre : Martin Tremblay
-Responsable de la sélection des joueurs de la semaine et trophées individuels des séries : Bertrand Trudel

 

1. Repêchage

Tous les DG sont convoqués pour participer au repêchage amateur qui se déroule avant le début de chacune des saisons. Ces repêchages se déroulent dans la salle de clavardage de la ligue.

1.1 Fonctionnement du repêchage

– Le repêchage est constitué de 3 rondes.
– Pour la première ronde, un tirage au sort est tenu entre les équipes n’ayant pas participé aux séries éliminatoires et les 8 équipes éliminées en première ronde, afin de déterminer les trois premiers choix (voir 1.2 pour la répartition des probabilités). Une équipe ne peut monter de plus de 5 rangs.
– Pour les autres rondes, les 6 équipes ne participant pas aux séries obtiennent les 6 premiers rangs (par ordre inverse du classement de la saison précédente), et sont suivies des autres équipes selon l’ordre inverse du classement de la saison précédente.

1.2 Loterie du repêchage

-Le nombre de chances dépend de la position au classement général en saison régulière

Équipe Probabilités
22e rang 25% des chances
21e 20%
20e 12,5%
19e 10%
18e 7,5%
17e 5%
Équipes éliminées en première ronde 2,5% chacune

 

1.2 Rapport de dépistage

Des rapports de dépistage sont rendus disponibles à chaque saison (pour les deux prochains repêchages). Ceux-ci présentent une liste des joueurs disponibles classés en fonction de différents critères, et incluent le nom, l’âge, la position et les caractéristiques physiques du joueur.

Le rapport classique présente aussi des cotes (de A à E) touchant différents aspects du talent du joueur (cotées de A+ à E). Ces cotes sont établies en fonction d’un regroupement des cotes réelles du joueur, auxquelles a été ajoutée une variation aléatoire (pour simuler la subjectivité des dépisteurs).

  • Poids des cotes entre parenthèses en ordre décroissant
  • Gras = Poids important, Normal – Poids moyen, Italique = Poids faible
  • Séparées par tiret (-) signifie poid égal

Les cotes pour les attaquants sont :

Offensive (OFF) : Talent offensif du joueur (SC, PA, PC-SK-SP, ST-EN )
Défensive (DÉF) : Talent défensif du joueur (DF, PC-SK-SP, PA, ST-EN)
Robustesse (ROB) : Capacité du joueur de s’impliquer physiquement (ST, IT-DU, EN, GRD-PDS, DI négativement)
Leadership (LEAD) : Capacité d’influencer la performance de ses coéquipiers par son attitude sur la glace et dans le vestiaire (LD, IT)
Fiabilité (FIAB) : « Faculté » d’être sur la glace au moment où l’on a besoin de lui, c’est-à-dire non fatigué, blessé, suspendu, éjecté du match ou pénalisé (DU, EN-DI)

Les cotes pour les défenseurs sont :

Offensive (OFF) : Talent offensif du joueur (PA, SC, PC-SK-SP, ST-EN )
Défensive (DÉF) : Talent défensif du joueur (DF, PC-SK-SP, PA, ST-EN)
Robustesse (ROB) : Capacité du joueur de s’impliquer physiquement (IT, ST, DU, EN, GRD-PDS, DI négativement)
Leadership (LEAD) : Capacité d’influencer la performance de ses coéquipiers par son attitude sur la glace et dans le vestiaire (LD, IT)
Fiabilité (FIAB) : « Faculté » d’être sur la glace au moment où l’on a besoin de lui, c’est-à-dire non fatigué, blessé, suspendu, éjecté du match ou pénalisé (DU, EN-DI)

Les cotes pour les gardiens sont :

Réflexes (RÉF) : Capacité d’effectuer le premier arrêt (SP, SK, IT-PA, EN-GRD-PDS)
Contrôle (CON) : Capacité de contrôler, de conserver et de passer la rondelle (PC, PA-ST, IT, EN-GRD-PDS)
Leadership (LEAD) : Capacité d’influencer la performance de ses coéquipiers par son attitude sur la glace et dans le vestiaire (LD, IT)
Fiabilité (FIAB) : « Faculté » d’être sur la glace au moment où l’on a besoin de lui, c’est-à-dire non fatigué, blessé, suspendu ou éjecté du match (DU, EN-DI)

Le rapport par points totaux présente une liste des joueurs, toutes positions confondues, classés par ordre inverse de leur nombre total de points (avec une pondération de +100 pour les gardiens). À leur total réel de points, une variation aléatoire de +/- 20 points est ajoutée avant d’établir le classement.

Les d.g. pourront connaître les cotes spécifiques des joueurs choisis seulement après les avoir repêchés.

1.3 Impossibilité de repêcher.

Tout DG dans l’impossibilité de repêcher lui-même ses joueurs lors du repêchage doit fournir des consignes claires ou une liste au DG qui le remplace (de façon à ce que celui-ci n’ait à porter aucune jugement ou à ne prendre aucune décision – et que le résultat soit identique quel que soit le DG remplaçant).

Ces listes et consignes de repêchage doivent être envoyées par courriel au DG remplaçant et en c.c. au président et au v.p. éthique et transactions. Si aucun remplaçant n’a été trouvé, la liste doit être envoyée aux responsables qui se chargeront d’en déléguer un.

Exemples de listes ou de consignes claires:

– Consignes de repêcher systématiquement le joueur de 18 ans le plus élevé dans le rapport de dépistage à une ou des positions donnée(s)
– Liste numérotée de joueurs à repêcher dans l’ordre jusqu’au dernier rang de sélection
– Listes de joueurs par positions spécifiques avec consignes de repêcher d’abord une position, puis une autre, etc.
– Toutes autres consignes ou listes claires et sans interprétation (jugement) du DG remplaçant

1.4 Absence de liste ou de consignes claires

– Si les consignes fournies ne sont pas des consignes claires mais se limitent aux positions, le joueur de 18 ans de cette position le plus élevé sur le rapport sera systématiquement sélectionné.
– Si aucune consigne n’est fournie, le meilleur joueur de 18 ans disponible sur le rapport sera systématiquement sélectionné en alternance de position (1. Avant, 2. Défenseur, 3. Gardien, 4. Avant, etc.)

1.5 Absences non planifiées (sans liste ou consignes)

Une pénalité sur les rangs de sélection sera aussi appliquée à un DG absent sans fournir de liste ou de consignes claires.

1ère fois
-> 1ère ronde : choix aux rangs prévus (par un d.g. disponible pour le faire)
-> 2e ronde : choix reportés de 10 rangs
-> 3e ronde : choix reportés à la fin du repêchage

2e fois :
-> 1ère et 2e rondes : choix reportés de 15 rangs
-> 3e ronde : choix reportés à la fin du repêchage

3e fois :
-> Éjection de la ligue

1.6 Repêchage du responsable de la ligue junior

Le responsable de la ligue junior connaissant les cotes détaillées des joueurs doit respecter certaines règles lors du repêchage.

– Le maximum de points d’un joueur repêché a été fixé en fonction du rang de sélection
– Il a la possibilité de dépasser le MAX prévu de 15 pts (maximum) et ce, pour UN choix par saison
– Le dépassement doit obligatoirement être récupéré par le choix précédent ou suivant
– Le dépassement du MAX ne peut s’appliquer sur son premier choix deux saisons consécutives

2. Transactions

Tous les joueurs appartenant à une équipe peuvent être échangés (pro, mineures, junior), ainsi que les choix de repêchage à venir (voir restrictions à la section Échange de choix au repêchage ci-bas).

2.1 Approbation des transactions

Les transactions s’effectuent en remplissant le formulaire disponible sur le site. Elles doivent être approuvés par le VP Éthique et transactions avant d’être officialisées. Les transactions sont généralement approuvées à l’intérieur d’un délai de 24 à 36 heures après réception des formulaires des deux DG impliqués.

2.2 Échange de choix au repêchage

– Il est possible d’échanger des choix de 2e et de 3e ronde des deux saison à venir.
– Les choix de 1ère ronde ne peuvent être échangés que pour la saison à venir.
– Tous les échanges impliquant un choix de première ronde doivent être approuvés à l’unanimité par les deux responsables de l’éthique et des transactions, ainsi que par un 3e membre du comité d’approbation.

2.3 Échanges de choix conditionnels et de considérations futures

– Les échanges de choix conditionnels ne sont pas permis (ex. : céder le moins bon de deux choix que nous possédons en fonction du classement final de la saison; céder un choix ou joueur additionnel si on participe au séries).

2.4 Échanges de points d’entraînement

– Les points d’entraînement ne peuvent pas être échangés.

2.5 Échanges de joueurs aller-retour

– Un joueur échangé ne peut être retourné à son ancienne équipe (par l’équipe l’ayant obtenu) avant la date limite des transactions de la saison suivante. Une grâce d’une semaine avant

2.6 Disponibilité des joueurs échangés

Les joueurs échangés seront disponibles pour leur nouvelle équipe après la prochaine simulation prévue au calendrier.

3. Crédits et points d’entraînement

Chaque saison, un d.g. peut attribuer un certain nombre de points à ses joueurs lors des 2 sessions d’entraînement prévues au calendrier.

3.1 Répartition des entraînements durant la saison

– Entraînement 1 : Jour 10 à 12 approx. (vers 15% de la saison)
– Entraînement 2 : Après la date limite des transactions (80% et +)

3.2 Calcul des crédits

Le nombre de points à attribuer lors des entraînements varie principalement en fonction du nombre de « crédits » de l’équipe. Le calcul des crédits est effectué avant chaque entraînement et publié à la page « Crédits et points d’entraînement » de la section « Gestion » du menu.

– Tous les joueurs dans l’équipe majeure lors du calcul des crédits sont inclus dans le calcul des crédits

– Le système de calcul des crédits tient compte de la cote OV et des points totaux du joueur, chacun de ces critères comptant pour 50% du calcul des crédits.

COTES OV POINTS TOTAUX ( – EX )
Joueur/gardien Crédits Joueur Gardien Crédits
85+ 4 910+ 785+ 4
80-84 3 860-909 750-784 3
75-79 2 810-859 715-749 2
70-74 1 760-809 680-714 1
69- 0 759- 679- 0

Exemple : un joueur qui a 81 OV et un total de 915 points (sans compter la cote EX) compte pour 7 crédits (3 pour la cote OV + 4 pour les points totaux).

– Pour ne pas être comptabilisés dans les majeures, les joueurs des mineures (autres que les gardiens) doivent avoir joué un certain nombre de matchs dans les mineures:

– Entraînement 1 (double) : Tous les matchs dans les mineures sauf trois (3)
– Entraînement 2 (simple) : Minimum de 36 matchs dans les mineures

– Tout joueurs dans les mineures plus haut en crédits que certains des “Top-10 attaquants” ou “Top-5 défenseur” sont comptabilisés dans le calcul en remplacement de ceux-ci (i.e. le joueur « remplacé » ne sera pas comptabilisé).

– Les deux gardiens les plus hauts en crédits de l’équipe sont comptabilisés (qu’ils soient dans le pro ou les mineures).

3.3 Points à attribuer lors d’un entraînement

– Par défaut, chaque d.g. peut donner à ses joueurs 180 pts lors du premier entraînement (double) et 90 pts au deuxième entraînement (simple).
– Pour le premier entraînement (double) un minimum de 108 points doivent être donnés à des joueurs de 74OV ou moins. (72 points sont donc ouverts et peuvent être attribués à tous les joueurs, peu importe leur cote OV.)

– Pour le deuxième entraînement (simple) un minimum de 54 points doivent être donnés à des joueurs de 74OV ou moins. (36 points sont donc ouverts et peuvent être attribués à tous les joueurs, peu importe leur cote OV.)

– Un système d’ajustement des points d’entraînement en fonction des crédits vient cependant ajuster ce montant en plus ou en moins.

Exemples :

-Une équipe qui compte 91 crédits reçoit 18 pts supplémentaires dans un entraînement double et 9 dans un entraînement simple.
-Une équipe qui a 102 crédits perd 12 pts dans un entraînement double et 6 points dans un entraînement simple.

3.4 Attribution des points d’entraînement

Les formulaires d’entraînements doivent être soumis pour faire parvenir les points d’entraînement. Ils se trouvent dans la section « Formulaires » du menu. Les formulaires doivent être reçus au jour prévu à 20 heures.

– Les joueurs blessés ou suspendus peuvent recevoir des points d’entraînement.
– Les points doivent être attribués par tranche de 3 pts et un joueur peut recevoir jusqu’à 6 pts par cote au premier entraînement (double).
– Les points supplémentaires obtenus par les équipes ayant moins de 97 crédits peuvent être attribués par tranches de 3 pts (par joueur). Ils peuvent être ajoutés aux points déjà attribués en utilisant les cases « Points supplémentaires » du formulaire.
– Les points dépassant les cotes maximales seront tout simplement perdus et ne pourront être utilisés dans une autre catégorie.
– Les joueurs de 31 ans et plus ne peuvent pas recevoir de points dans les cotes EN et DU.

Voici la répartition exacte des points maximum à distribuer entre les joueurs à l’entraînement. Ces chiffres ne tiennent pas compte des points supplémentaires.

Double :

Simple :

3.5 Maximum de points par joueur et par cote

– Le maximum de point pour une cote spécifique est de 95
– Le maximum de points totaux est de 965 pts (sans compter EX) pour un joueur et de 835 pts pour un gardien.
– Un joueur a droit à deux cotes de 90 ou plus dans les catégories SP, SK, PA, PC et SC, et à deux autres cotes entre 85 et 89 dans ces catégories.
– Un gardien a droit à 3 cotes de 90 ou plus (dont une seule entre SP ou PC) et 3 autres cotes entre 85 et 89. Les autres cotes sont limitées à 84.
– Lorsqu’une de ces règles n’est pas respectée, la cote en défaut est ajusté et les points enlevés sont perdus.

4. Points attribués en dehors des entraînements

Des points supplémentaires sont attribués aux joueurs en cours de saison. Ces points sont cependant soumis aux maximum de points déterminés.

4.1 Points pour article du LHVI Express

– Cinq (5) pts de leadership LD peuvent être donnés au joueur désiré à chaque article envoyé au LHVI Express. (Max 40 pts par saison)

4.2 Points liés aux honneurs

– Des points de LD sont distribués aux joueurs invités au match des étoiles, qu’ils soient ou non disponibles pour y participer (2 aux gagnants, 1 aux perdants).
– Trois (3) points de LD sont distribués aux gagnants des trophées individuels ou collectifs à la fin de la saison. Pour les trophées collectifs (Coupe Stanley et Trophée du Président), un joueur doit avoir participé à 50% des matchs pour y avoir droit. Un maximum de 5 pts peut être donné pour l’ensemble des prix de la saison.

5. Perte de points

Afin de contrer une inflation des cotes, un système de perte de points a été mis en place.

5.1 Perte de points en fonction de l’âge

Question de refléter l’effet de l’âge sur les performances, les joueurs de plus de 30 ans voient leurs cotes baisser aléatoirement entre chacune des saisons en fonction de leur âge et de leur condition physique (addition des cotes EN et DU). La baisse n’affecte pas les cotes DI, EX et LD

Âge 140 et + (EN+DU) 120 à 139 (EN+DU) 119 et – (EN+DU)
De 30 à 31 ans -5 (entre 0 et 1 par cote) -10 (entre 0 et 2 par cote) -15 (entre 1 et 3 par cote)
De 31 à 32 ans -10 (0-2) -15 (1-2) -20 (1-3)
De 32 à 33 ans -15 (1-2) -20 (1-3) -25 (2-3)
De 33 à 34 ans -20 (1-3) -25 (2-3) -30 (2-4)
De 34 à 35 ans et suivantes -25 (2-3) -30 (2-4) -35 (2-5)

(La perte de points est aléatoire, les points indiqués dans ce tableau sont des moyennes et non des nombres fixes.)

5.2 Perte de points en fonction des blessures

Un certain nombre de points peut être perdu en fonction de la gravité de la blessure.

– Blessures day-to-day et 1-2 semaines : aucun point
– 2-4 semaines à 4-6 semaines : 3 pts, soit 1 pt en EN, DU + 1 pt dans une cote selon la nature de la blessure (voir ci-bas, plus haute des deux)
– 2-4 mois à indéfini  : 6 pts, 2 pts pour EN-DU + 1 pt dans deux cotes selon la nature de la blessure

Les cotes affectées par la perte de points varient en fonction de la blessure:

– blessure à pied, jambe, cuisse, hanche, aine, etc. : SK et/ou SP
– blesssure à doigt, main, bras, épaule, etc. : SC et/ou PA
– blessure à cou, tête, visage, oeil, etc. : IT et/ou PC
– blessure au reste du corps : ST et/ou DF

5.3 Perte de points suite à un échange

Un joueur perd 3 pts de LD lorsqu’il est échangé.

5.4 Perte de points pour suspension

Un joueur suspendu perd 1 pt de discipline (DI) pour chaque match que dure sa suspension, jusqu’à concurrence de 3 pts.

5.5 Perte de points liée à la fatigue (gardiens)

Un gardien de but qui joue plus de 3480 minutes (équivalent 58 matchs de 60 minutes) au cours d’une saison perd 2 points d’EN et de DU pour chaque tranche de 60 minutes supplémentaires à la fin de la saison régulière.

6. Ligue junior

Avant d’être repêchés et d’être promus à la ligue PRO, les joueurs évoluent dans la ligue junior.

6.1 Fonctionnement de la ligue junior

– La ligue junior présente un calendrier d’une soixantaine de parties (le nombre peut varier en fonction du nombre d’équipes).
– La ligue junior ne tient pas de séries éliminatoires.
– Les joueurs démarrent leur carrière junior à 16 et deviennent disponibles au repêchage à l’âge de 18 ans (après deux saisons).
– Chaque équipe junior est composée d’environ 32 joueurs.
– Les alignements de matchs sont contrôlés par le simulateur (auto-lines) à l’exception des gardiens de but, pour lesquels une rotation est forcée lors de la simulation.
– Les paramètres du simulateur sont légèrement différents de ceux du pros pour éviter un trop grand nombre de blessures, de pénalités et de suspensions (les joueurs junior étant beaucoup plus bas dans les cotes DI, EN et DU).

6.2 Création des joueurs junior

– Au début de chaque saison, chaque DG doit créer 4 nouveaux joueurs de 16 ans qui se grefferont à la ligue junior à partir d’un fichier Excel qui lui est envoyé.
– Les positions, caractéristiques physiques et cotes doivent répondre à certains critères de création prédéterminés.
– Le nombre de points totaux et par cote des joueurs créés varie d’une équipe à une autre (déterminé aléatoirement).
– À leur création, les joueurs portent un pseudonyme temporaire jusqu’à ce qu’ils aient été repêchés (moment où ils sont officiellement baptisés par le DG les ayant repêchés).

6.3 Mouvements du junior au pro

– Un joueur peut être promu au PRO à compter du moment où il a été repêché, mais peut aussi être laissé dans la ligue junior.
– Un joueur de 21 ans doit absolument être remonté chez les pros.
– Un seul joueur de 20 ans par équipe pro peut être laissé dans le junior.
– Les mouvements du junior au pro sont effectués avant la saison (aucun rappel n’est permis en cours de saison).
– Un joueur remonté au pro ne peut être retourné au junior une fois la saison débutée ni lors des saisons suivantes et ce, même s’il a encore l’âge pour y jouer.

6.4 Évolution des cotes dans le junior

Les cotes des joueurs du junior (repêchés ou non) varient d’une saison à l’autre.

– La cote d’expérience (EX) monte automatiquement de 2 à chaque saison passée dans le junior.
– Les autres cotes peuvent varier de façon aléatoire de +5 à -3 d’une saison à une autre.
– Le moyenne de points qu’un joueur peut recevoir aléatoirement en demeurant dans le junior est de 20 (légèrement inférieur pour les gardiens), sans compter l’EX.
– Un joueur peut gagner un maximum de 40 pts totaux par saison et perdre un maximum de 10 pts (sans la hausse du EX).
– Un joueur dont la cote OV est supérieure à 72 ne peut plus recevoir de points aléatoires dans le junior. Il n’y a cependant aucune limite aux points qu’un joueur de 72 et moins peut recevoir.
– Le système de variation de points (transactions, blessures, etc.) du PRO ne s’applique pas à la ligue junior.

6.5 Joueurs de 20 ans non repêchés

– Les joueurs non repêchés prennent systématiquement leur retraite après leur 3e saison d’éligibilité au repêchage (il n’y a donc pas de joueurs de 20 ans non repêchés dans la ligue junior).

6.6 Entraîneurs du junior

– Les entraîneurs du junior sont créés par le responsable de la ligue junior selon les besoins et ont un total fixe de 285 pts répartis entre 4 cotes (OF, DF, LD, EX).
– Lors de leur embauche, un DG peut leur allouer 15 pts supplémentaires par tranches de 3 pts (max 6 pour une cote).

6.7 Embauche d’entraîneurs junior

– Les entraîneurs junior peuvent être embauchés par une équipe PRO avant le début de chaque saison (la priorité étant donnée aux équipes ayant terminé le plus bas au classement).
– Aucune embauche d’entraîneur junior ne peut être effectuée en cours de saison.
– Une fois remonté au PRO, un entraîneur ne peut retourner dans la ligue junior.

7. Ballottage

Les joueurs dans les mineures peuvent être réclamés au ballottage par une autre équipe à n’importe quel moment de la saison régulière. (Toute réclamation est préalablement validée par le VP Éthique et transactions.)

Sont admissibles au ballotage les joueurs suivants :

– Les joueurs de 24 ans et plus (à l’exception des gardiens de but)
– Les joueurs de 23 ans et moins ayant une cote de 75 OV et plus s’ils n’ont plus le statut de recrue (ce statut est identifié par le symbole * devant le nom du joueur à la page des caractéristiques des joueurs).

7.1 Exceptions

– S’il s’avère qu’un joueur se retrouve dans les mineures par un problème technique ou par une erreur du DG, le VP Éthique et transactions se réserve le droit de refuser la réclamation.
– Un joueur descendu aux mineures par une équipe qui est obligée de le faire (à cause d’un nombre trop élevé de blessures et de la limite de 25 joueurs imposée dans le pro) peut être exclus du ballottage. Le DG doit alors aviser le responsable de la simulation et le VP Éthique et transactions, qui se chargera d’annuler la réclamation le cas échéant et de contacter le DG impliqué.

7.2 Réclamation du joueur

– Un joueur doit être réclamé à l’aide du formulaire prévu à cet effet avant la prochaine simulation.
– L’équipe qui réclame le joueur a priorité sur son équipe actuelle (en cas de rappel).
– Si plus d’une équipe réclame un joueur avant la même simulation, celui-ci sera attribué à l’équipe la plus haute sur la liste de priorité.

7.3 Compensation versée

– Un joueur ne comptant pour aucun crédit doit être cédé en compensation (à la discrétion du DG qui le cède) et ce, pour des raisons techniques.

8. Retraite et congédiement

-Avant le début de chaque saison, un DG peut envoyer des joueurs à la retraite. Ceux-ci sont indiqués dans le courriel de mouvement de personnel, et doivent inclure l’âge et la cote OV du joueur.
– Le président de la ligue se réserve le droit de proposer comme agent libres les joueurs qu’il considère potentiellement utiles aux autres équipes.
– En cours de saison, le congédiement s’effectue en remplissant le formulaire de congédiement présent dans la section « Gestion » du menu.
– La réclamation de joueurs congédiés s’effectue en remplissant le formulaire de réclamation présent dans la section « Gestion » du menu.

9. Statut de recrue

Un joueur peut jouer jusqu’à 19 matchs dans les majeures au cours d’une saison sans perdre son statut de recrue. S’il joue 20 match ou plus, il ne sera plus considéré comme recrue la saison suivante.

10. Entraîneurs

10.1 Cotes des entraîneurs

– Les entraîneurs sont cotés selon 4 critères : OF (offensive), DF (défensive), LD (leadership) et EX (expérience)
– Le nombre de total de points de tous les entraîneurs est fixé à 300
– Les cotes des entraîneurs sont fixes, c’est à dire qu’elle ne varient donc plus en fonction des performances de l’équipe et leur âge

10.2 Entraîneurs du junior

– En plus des entraîneurs du pro, les entraîneurs de la ligue junior sont disponibles entre les saisons.
– Les entraîneurs du junior portent un pseudonyme avant d’être embauchés et comptent un total de 285 pts, auxquels pourront être ajouté 15 pts à l’embauche (voir 10.5).

10.3 Carrière d’un entraîneur

– Un entraîneur embauché par une équipe ne peut pas passer plus de 6 saisons à la barre de cette équipe. Il sera automatiquement libéré après cette période s’il n’a pas été remplacé avant.

10.4 Remplacement d’un entraîneur

– Les entraîneurs ayant atteint le maximum de 6 saisons à la barre d’une équipe doivent obligatoirement être remplacés entre les saisons.
– Tous les autres entraîneurs peuvent être remplacés à n’importe quel moment en cours de saison ou entre celles-ci.
– Entre les saisons, la priorité de remplacement est donnée aux équipes ayant dû libérer leur entraîneur (par ordre inverse du classement), puis aux autres équipes (également par ordre inverse du classement).
– En cours de saison, les entraîneurs de remplacement sont alloués selon le système du premier arrivé-premier servi.

10.5 Embauche d’un entraîneur pro

– Les entraîneurs disponibles du pro peuvent être embauchés à n’importe quel moment en cours de saison ou entre celles-ci.

10.6 Embauche d’un entraîneur du junior

– Les entraîneurs du junior ne peuvent être embauchés qu’entre deux saisons.
– Lors de leur embauche, les entraîneurs du junior doivent être baptisés.
– Lors de l’embauche d’un entraîneur du junior, le DG peut lui ajouter 15 pts dans les cotes de son choix (par tranches de 3 pts, max. de 6 pts par cote).

10.7 Retraite d’un entraîneur

– La banque totale d’entraîneurs actifs est fixée à 60.
– Lorsqu’un entraîneur junior est embauché au début d’une saison et s’ajoute à la liste d’entraîneurs actifs, un entraîneur “disponible” est aléatoirement poussé à la retraite au début de la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée.